retour à la page d'accueil

référentiel de cours en ligneplanification, organisation et réalisation

1. GUIDE :
TRAVAILLER EN ÉQUIPE EFFICACEMENT

« La question n’est pas de déterminer la qualité du travail de chaque membre d’une équipe, mais la qualité de la collaboration entre eux. »
— AnonymeCité dans AINC, 2001, p.8.

Équipe et collaboration

Voici quelques éléments d’une équipe efficace tirés directement du document des guides des AINC (2001) et de Doré (2004).

Selon Henri et Lundgren-Cayrol (2001), la démarche collaborative regroupe deux entités : celle de l'apprenant et celle du groupe. Selon ces auteurs, l'apprentissage collaboratif est une démarche active par laquelle l'apprenant travaille à la construction de ses connaissances. Le formateur [1] y joue le rôle de facilitateur des apprentissages alors que le groupe y participe comme source d'information, comme agent de motivation, comme moyen d'entraide et de soutien mutuel et comme lieu privilégié d'interactions pour la construction collective des connaissances (p. 42).

Dans une démarche collaborative, les apprenants participent aux apprentissages du groupe et ce dernier contribue aux apprentissages des apprenants. Pour Cord (2003), le travail collaboratif implique la coopération entre les membres d’une équipe et la réalisation d’un produit final. Ainsi, le travail collaboratif peut permettre à un groupe d’apprenants de résoudre un problème.

Avantages et inconvénients

Même si nous retrouvons certains inconvénients possibles au travail d’équipe, comme la perte de temps dans les réunions peu efficaces, l’obligation de côtoyer certaines personnes avec qui nous nous entendons moins bien et la prise de décision possiblement moins rapide, il demeure que nous en dégageons plusieurs avantages. En voici quelques-uns :

  • Répartition des tâches;
  • Utilisation optimale des talents de chacun;
  • Meilleures décisions : le partage de jugements individuels augmente la chance de succès, car il réduit les erreurs individuelles et encourage les évaluations objectives;
  • Lorsque les tâches sont complexes, spécialisées et changeantes, il est impossible à une seule personne de posséder toute l’information nécessaire;
  • membres apprennent les uns des autres;
  • On peut se soutenir, se motiver, se valoriser mutuellement;
  • Savoir travailler en équipe est une compétence valorisée par le marché du travail;

Ainsi, il semble que 97 % du temps, le travail d’une équipe bat celui d’un individu.

À ce sujet, on apprend toujours seul, mais jamais sans les autres!
Ballay, 2002, p. 88

Valeurs

Une équipe efficace repose sur huit valeurs fondamentales :

  • Respect
  • Équilibre
  • Intégrité
  • Honnêteté
  • Impartialité
  • Transparence
  • Engagement à apprendre
  • Appui mutuel

Nétiquette du savoir-être et du savoir-faire

Pour bien fonctionner en équipe à distance, il s’avère essentiel d’établir des modes de fonctionnement très précis et de prévoir ce qui arrivera si un membre ne respecte pas sa partie ou ne remplit pas les exigences identifiées par le groupe.

Participer aux réunions et se respecter

  • Laisser la personne choisie présider et conduire la réunion. Le président remet poliment à l'ordre ceux qui font perdre du temps à l'équipe.
  • Informer l'équipe de l'avancement de sa partie du travail.
  • Partager les difficultés rencontrées.
  • Écouter les suggestions des autres.
  • Tenir à tour de rôle les rôles de président et secrétaire.
  • Respecter ceux qui ont été nommés au début du travail d’équipe.
  • Respecter les autres, lors des discussions en équipe, même s’il n’y a pas de consensus sur tous les éléments de la conception et de la réalisation du projet.

Règles à respecter

Chaque personne :

  • se prépare individuellement pour la réunion;
  • est assidue et ponctuelle;
  • exprime son point de vue;
  • écoute et respecte le point de vue des autres;
  • émet des suggestions et reste ouverte aux critiques constructives;
  • valorise la contribution des autres;
  • fait circuler l'information;
  • offre son aide et en demande au besoin;
  • termine sa part du travail à temps pour la rencontre.

En fait, il faut :

  • tenir ses engagements afin de ne pas mettre le groupe en difficulté;
  • veiller à ce que l’échange soit équitable entre ce que l’on apporte aux autres et ce que l’on en retire.

Que faire en cas de conflit?

  • Le président et les membres essayent de gérer les problèmes concernant la tâche ou le fonctionnement de l'équipe dès qu'ils se présentent.
  • Le président fait un tour de table en invitant chaque membre à s'exprimer sur le problème. Il répète clairement les différentes opinions afin de faciliter une résolution satisfaisante de la situation.
  • Si l’équipe n'y arrive pas, le coordonnateur demande l'aide au formateur avant qu'il ne soit trop tard.

Que faire si un membre ne respecte pas ce qu’il doit faire?

Afin d’éviter que certains membres se retrouvent à faire tout le travail, il faut parfois prévoir ce qui arrivera si un membre de l'équipe ne remet pas sa partie de travail à temps.
Par exemple, il peut être pertinent d’utiliser une fiche d’autoévaluation de sa participation au travail et d’évaluation des membres qui sera complétée et remise au formateur avec le travail final. (Voir FICHE M.2)

http://www.ebsi.umontreal.ca/jetrouve/projet/equipe.htm

Finalement, les conditions de réussite sont :

  • Nous participons à toutes les rencontres.
  • Nous faisons chacun notre part du travail.
  • Nous remettons le travail à temps.
  • Nous essayons de nous entendre lorsqu’il y a des désaccords.
  • Nous restons calmes pour les régler.

1. Dans le but d’alléger la lecture de ce document, le masculin sera utilisé dans son sens générique.



Veuillez vous identifier pour accéder aux fonctions administratives du site. courriel
mot de passe
cliquer pour valider votre accès au site

Vous pouvez effectuer une recherche de pratiques par mots clés ci-bas ou effectuer une recherche paramétrisée ici.

cliquer pour effectuer la recherche

Citation aléatoire

les collaborateurs et créateurs du projet « Pratiques de vitalisation ethnolinguistique pour les directions d'écoles francophones (VELtic) » sont :



le projet est subventionné en majeure partie par :



tous droits de reproduction réservés
Conseil national de recherches du Canada © 2007
100, rue des Aboiteaux (suite 1100)
Moncton, NB, Canada E1A 7R1