retour à la page d'accueil

référentiel de cours en ligneplanification, organisation et réalisation

2. GUIDE :
DISCUTER EN ÉQUIPE VIRTUELLE

Il est important d’encourager la discussion autour des points afin de générer des idées.

Souvent, il devient intimidant de discuter en groupe. Toutefois, certaines lignes directrices existent pour faciliter cette discussion. Ainsi, lors des premières discussions de groupes, il serait bénéfique que le coordonnateur ou le président rappelle ces grandes lignes.

Voici certaines lignes directrices tirées du document AINC (2001, p.13) :

Ligne directrices pour les discussions en équipe

On demande souvent aux membres de l’équipe de partager de l’information ainsi que de fournir des opinions et des idées sur des questions, des tâches ou des résultats escomptés. La communication dans ce contexte constitue l’une des compétences interpersonnelles les plus fondamentales pour assurer le bon fonctionnement de l’équipe.

  • Évitez d’argumenter en faveur de votre position pour le plaisir de la chose ; présentez votre point de vue et prenez sérieusement en considération celui des autres.
  • Évitez les impasses du genre « gagnant-perdant » ; si elles se produisent, rechercher un compromis ou une solution qui ne laissent pas l’impression qu’il y a un gagnant et un perdant.
  • Considérez les divergences d’opinions comme une chose naturelle et utile : essayez de comprendre les opinions des autres, que vous soyez d’accord ou non.
  • Essayez de trouvez un point positif à une idée avant de la critiquer.
  • Encouragez les opinions minoritaires; ne forcez pas les gens à se déclarer pour ou contre une opinion.
  • Ne prenez pas pour acquis que le silence équivaut à un consentement.

Rôles de récepteur et d'émetteur [2]

Chaque membre de l'équipe est important et l'apport personnel qu'il fournit à l'équipe est déterminé en grande partie par les interactions qu'il crée avec les autres. Toutefois, il faut que le climat qui règne au sein du groupe soit propice à établir un niveau de communication qui permet à chaque membre de s'exprimer librement et d'écouter les autres. Il est essentiel, pour que chacun soit entendu et compris, que chaque membre sache adopter au moment opportun le rôle de récepteur ou d'émetteur.

Pour bien écouter et comprendre ce que l'émetteur communique, le récepteur doit :

  • adopter une attitude intéressée ou tout au moins une attitude ouverte, compréhensive;
  • laisser l'autre s'exprimer jusqu'au bout;
  • s'assurer de la bonne compréhension des idées émises par l'émetteur en lui posant des questions ou en reformulant les idées qu'il ou elle a émises;
  • être sensible à l'émetteur en s'efforçant de cerner sa réalité et sa perception des choses.

Pour s'exprimer de façon à être écouté et à être compris, l' émetteur doit :

  • s’exprimer de façon claire et précise le plus succinctement possible pour éviter d’empiéter sur le temps d’expression des autres membres de l’équipe.
  • utiliser un langage accessible.

2. Cette section est tirée et adaptée du document de Alaoui, A. , Laferrière, T. et Meloche, M. (1996). Apprendre en collaboration. Le travail d’équipe. Théorie et pratique. Consulté 15 déc. 2006. Document télé accessible : http://www.tact.fse.ulaval.ca/fr/html/coop/6references/therese.html



Veuillez vous identifier pour accéder aux fonctions administratives du site. courriel
mot de passe
cliquer pour valider votre accès au site

Vous pouvez effectuer une recherche de pratiques par mots clés ci-bas ou effectuer une recherche paramétrisée ici.

cliquer pour effectuer la recherche

Citation aléatoire

les collaborateurs et créateurs du projet « Pratiques de vitalisation ethnolinguistique pour les directions d'écoles francophones (VELtic) » sont :



le projet est subventionné en majeure partie par :



tous droits de reproduction réservés
Conseil national de recherches du Canada © 2007
100, rue des Aboiteaux (suite 1100)
Moncton, NB, Canada E1A 7R1