retour à la page d'accueil

référentiel de cours en ligneplanification, organisation et réalisation

6. PROCESSUS 2 :
Nommer un coordonnateur

Le processus pour Nommer un coordonnateur consiste à nommer un membre de l’équipe qui coordonnera les rencontres dans le but d’atteindre les objectifs du travail à effectuer. Ce processus comprend quatre activités :
ACTIVITÉ   E Échanger des informations
ACTIVITÉ   F Nommer une personne pour coordonner l’équipe
ACTIVITÉ   G Compiler les informations des membres pour les acheminer
ACTIVITÉ   H Communiquer les informations personnelles

Un leader soigneusement sélectionné crée des relations de support et de coopération. Il n’écrase pas les membres de l’équipe. (Payne, 2000). Le rôle du coordonnateur est de coordonner de façon générale toutes les activités pour mener à bien le travail d’équipe. Le coordonnateur est responsable, entre autres, d'assurer une bonne circulation de l'information au sein de l'équipe. Plusieurs tâches sont sous sa responsabilité.

Rôle et responsabilités du coordonnateur

  1. Rassembler les informations concernant les membres de son équipe.
  2. S’assurer que la réunion débute à l’heure.
  3. Trouver le président et le secrétaire pour chacune des réunions avec l’aide des autres.
  4. Rappeler aux membres la date, l’heure et le lieu des réunions de travail après avoir convenu ensemble de ces informations.
  5. S’assurer que les notes prises par le secrétaire de la réunion soient acheminées rapidement aux membres de l’équipe.
  6. Communiquer avec le formateur pour l’informer :
    1. du nom des membres de l’équipe;
    2. du guide de fonctionnement en équipe;
    3. de l’avancement des travaux, soit une fois par semaine, lors des rencontres libres ou autres;
    4. des principales questions de l’équipe.

Brièvement, le coordonnateur doit AUSSI…

  • Lancer/animer la discussion;
  • Susciter l’intérêt;
  • Être dynamique;
  • Aider individuellement;
  • Fournir de l’expertise;
  • Mesurer les progrès;
  • Dynamiser le contenu [4] .

4. Tiré de Langelier, Louis et Etienne Wenger (coll.) et autres 2005. Travailler, apprendre et collaborer en réseau : guide de mise en place et d'animation de communautés de pratique intentionnelles, Québec, CEFRIO, 116 p.




Veuillez vous identifier pour accéder aux fonctions administratives du site. courriel
mot de passe
cliquer pour valider votre accès au site

Vous pouvez effectuer une recherche de pratiques par mots clés ci-bas ou effectuer une recherche paramétrisée ici.

cliquer pour effectuer la recherche

Citation aléatoire

les collaborateurs et créateurs du projet « Pratiques de vitalisation ethnolinguistique pour les directions d'écoles francophones (VELtic) » sont :



le projet est subventionné en majeure partie par :



tous droits de reproduction réservés
Conseil national de recherches du Canada © 2007
100, rue des Aboiteaux (suite 1100)
Moncton, NB, Canada E1A 7R1